C’est facile d’écrire.

Mais c’est tellement difficile l’écriture…

h

    Il y a tant de monde qui sait écrire que cela paraît commun. De nombreuses personnes écrivent tous les jours, pour tout un tas de choses. Et finalement, ça n’a plus rien d’exceptionnel.

    Seulement voilà, écrire véritablement, c’est une autre paire de manches. Et c’en devient presque une épreuve de le faire de manière sincère, avec justesse, profondeur et authenticité, en faisant transparaître ses émotions, et en se livrant. Car c’est tout un travail d’aller puiser au fond de soi, et d’en ressortir une émotion, de la reconnaître, de l’accepter, pour ensuite la traduire sur le papier.

h

Quand un style respire l’authenticité

    On peut dire qu’arriver à écrire d’une manière vraie et authentique, c’est réussir à déposer les émotions qui nous traversent ou qui sont enfouies en nous. En les livrant pratiquement brutes, avec toute leur intensité. C’est laisser aller sa plume, sans réfléchir à ce qui serait acceptable ou non, à ce qui plaira ou non. C’est exprimer une part de soi-même et la présenter telle qu’elle aux autres, sans se laisser gêner par le filtre du mental. C’est avoir cette impression de passer directement du cœur à la main qui écrit. C’est oser s’exposer. C’est prendre la décision d’avoir confiance en soi, et considérer sa légitimité à partager sa vision et sa sensibilité. Car au final, on ne peut pas vraiment « rater » un texte quand on écrit avec cœur et authenticité.

h

    C’est également prendre son courage à deux mains et accueillir la véritable étendue de nos émotions, sans les refouler. Pour au contraire les laisser sortir et les canaliser dans des mots, des phrases, un texte, une histoire. Ces mots et ces phrases serviront alors de réceptacle. Et le texte en lui-même, ou l’histoire racontée, aura un effet cathartique pour nous en tant qu’auteur, mais aussi pour nos lecteurs, qui capteront la sensibilité que nous y avait enfermée.

h

    Parfois, j’écris d’une manière académique, entendue et normée. Peut-être à cause des exercices que l’on nous donnait à l’école, et qui me semblaient avoir toujours la même forme. Je ne sais pas… En tout cas, c’est une écriture timide. Elle peut être belle quelquefois, mais elle ne partage rien, ne transmet rien. Elle est vide de toute émotion profonde. Vide de personnalité.

    Je ne veux pas être cet auteur-là. Cet auteur qui survole ses émotions et son intériorité. Si je peux me donner un seul conseil à moi-même, et si j’ai un seul souhait à faire…

h

Alors je me conseille et me souhaite d’oser.

Pensez à vous abonner !

pour rester informé des nouveautés importantes

Social LikeBox & Feed plugin Powered By Weblizar
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

La Newsletter !

Vous avez aimé cette histoire / cet article ?

Je serais heureux d'avoir votre avis dans les commentaires !

Catégories : Vie d'auteur

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *