Alors voilà, je m’appelle Simon DERBIER, j’ai 30 ans, et je vis à Grenoble depuis maintenant quelques années. Passionné par l’écriture, j’ai ouvert ce blog dans le but de partager mes histoires et mes créations, avec le désir de récolter les avis et les retours de lecteurs. C’est également pour moi le moyen d’échanger des conseils et des réflexions autour de l’écriture, et de parler de mes différentes sources d’inspiration.

    Au-delà de l’écriture, je suis un lecteur de tous les genres et un amateur de bandes dessinées, de courts métrages et de cinéma. J’apprécie énormément le théâtre, notamment d’improvisation, et c’est toujours un plaisir de monter sur les planches face aux spots qui éblouissent. Je pratique également les arts martiaux depuis plusieurs années. Et je suis un grand passionné de psychologie et de développement personnel.

photographie de l'auteur Simon DERBIER

Mon parcours

    Après avoir étudié quelques années à la faculté, je suis entré dans une école de formation pour devenir assistant social. Une fois le diplôme en poche, j’ai décroché un premier emploi et j’ai alors eu cette douloureuse impression de ne pas être à ma place. De m’être voilé la face depuis bien longtemps. Si bien que je ne savais plus vraiment où j’en étais… Noyé dans ce flou, une chose était sûre, je ne voulais plus me mentir à moi-même. J’ai alors papillonné quelques temps, avec pour seul objectif de trouver ce que je voulais réellement faire de ma vie. Et peu à peu cela m’est apparu. J’ai réalisé que ce que je désirais vraiment, c’était écrire !

    J’ai toujours aimé écrire.

    Plus jeune, j’écrivais surtout dans mon coin. La plupart du temps pour déposer des sentiments sur le papier, ou pour essayer de donner un sens aux émotions qui me traversaient. En grandissant j’ai continué à écrire, toujours dans mon coin, puis je me suis essayé à la poésie. Au lycée, je réalisais des poèmes que j’écrivais sur les tables de la cantine pour toucher les quelques lecteurs qui s’y attardaient. Puis le temps a passé et je me suis concentré sur mes études, en mettant peu à peu de côté cette passion qui était en moi.

    Aujourd’hui, l’envie de créer et de raconter des histoires est plus forte que tout le reste. C’est un élan qui me saisit le cœur, qui m’anime et me transporte. Il m’avait souvent traversé au cours de ma vie, mais je n’avais pas su l’accueillir à sa juste valeur et lui faire une véritable place.

    Désormais, cela m’apparaît comme une évidence, un chemin qui se dessine clairement sous mes yeux :

Je me consacrerai à l’écriture